Ni partir ni rester, Traduit du portugais (Brésil) par Marine Duval
EAN13
9782246813422
ISBN
978-2-246-81342-2
Éditeur
Grasset
Date de publication
Collection
En lettres d'ancre
Nombre de pages
216
Dimensions
19 x 12 x 2 cm
Poids
214 g
Langue
français
Langue d'origine
portugais
Fiches UNIMARC
S'identifier

Ni partir ni rester

Traduit du portugais (Brésil) par Marine Duval

De

Grasset

En lettres d'ancre

Offres

Suite au coup d’état de 1976, un couple dissident quitte l’Argentine pour le Brésil accompagné du bébé que leur avait confié une sage-femme. C’est ensuite en exil qu’ils donnent naissance à Sebastián et à sa sœur. Aujourd’hui écrivain, Sebastián s’interroge sur les origines de son grand-frère adopté dont on ne sait presque rien de la famille biologique. L’auteur se rend à Buenos Aires à la rencontre des Grands-Mères de la place de Mai, une organisation rassemblant des femmes dont les petits-enfants ont été volés à leurs parents par le régime militaire. À travers cette quête historique mais aussi personnelle, Sebastián essaie de comprendre les silences gênés de sa famille et la distance qu’entretient ce frère. Il cherche dans le langage et la littérature des réponses à ses questions, ainsi qu’aux énigmes qui hantent aujourd’hui encore tant de familles argentines.
Couronné par les plus grands prix littéraires brésilien et portugais, Ni partir ni rester est un ouvrage remarquable sur l’adoption et l’exil. Grâce à sa langue tourmentée et poétique, Julián Fuks réussit à bâtir un texte émouvant sur la résistance – politique, intime, familiale, culturelle et mémorielle.
S'identifier pour envoyer des commentaires.