L’Ordre du Temple Religieux et Militaire Tome 1, La puissance d’un ordre de chevalerie devenu un corps d’élite de 1118 à 1314
EAN13
9791032674901
ISBN
979-10-326-7490-1
Éditeur
SYDNEY LAURENT
Date de publication
Nombre de pages
616
Dimensions
24 x 17 x 4,5 cm
Poids
1038 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

L’Ordre du Temple Religieux et Militaire Tome 1

La puissance d’un ordre de chevalerie devenu un corps d’élite de 1118 à 1314

Sydney Laurent

Offres

Revêtir le manteau blanc frappé sur l’épaule gauche de la croix pattée rouge a été entre 1118 et 1307, puis après 1314 le but de nombre de chevaliers séculiers, d’hommes d’armes et de chrétiens.
En 1129, Bernard de Clairvaux écrit dans son éloge de la nouvelle chevalerie « un nouveau genre de milice est né ».
Dans cet exposé, il exalte la chevalerie du Temple en opposition à la chevalerie laïque.
C’est ce qui va permettre entre autres de mettre la chevalerie templière au rang des corps d’élite du Moyen Âge.
Ce qui caractérise le chevalier templier, c’est justement la règle de l’Ordre. Longuement détaillée, la procédure d’admission du postulant sort de l’ordinaire par sa grande rigueur.
C’est une des forces de l’Ordre. D’abord dès 1130, le candidat templier doit venir d’une famille noble pour être chevalier, ou chevalier séculier, sinon il sera sergent d’armes.
Sa moralité doit être irréprochable, sa vocation sera également vérifiée avant de prononcer ses vœux assermentés à l’Ordre.
L’engagement sera alors définitif, c’est-à-dire à vie. Seul le Pape aura le pouvoir de l’en délier sur demande justifiée.
Ce que le nouveau chevalier va découvrir, c’est l’obéissance, qui sera justement à l’origine de toutes les victoires templières sur les champs de bataille.
Dès l’année 1129, cet Ordre religieux et militaire suscite donc un fort enthousiasme, et les dons à l’Ordre affluent, aussi en adéquation avec l’augmentation des effectifs.
S'identifier pour envoyer des commentaires.