La mémoire assassine

La mémoire assassine

Simone Van Der Vlugt

Presse de la Cité

  • Sabine Kroese est secrétaire dans une banque internationale à Amsterdam. Après un "burn-out", elle retrouve son poste. Mais l'ambiance au bureau n'a pas changé d'un iota : elle est toujours dans le collimateur de sa "supérieure", une véritable despote. La jeune femme, solitaire, est fragile, dépressive, quelque peu alcoolique. Elle est hantée par le passé et la disparition d'Isabel Hartman, sa meilleure amie, il y a neuf ans.

    Sabine ne se rappelle rien de cette "dramatique" journée au Helder. Des souvenirs oubliés, refoulés, enfouis au plus profond de sa mémoire, qui vont refaire surface alors qu'elle s'amourache d'un des amis d'adolescence de son frère. En côtoyant Olaf, une porte s'est ouverte : le passé la rattrape. Les souvenirs ne la lâchent plus. Des bribes d'événements dont elle avait tout oublié lui reviennent en mémoire. Sabine veut savoir la vérité, d'autant qu'elle a l'impression "de savoir ce qui est arrivé à Isabel", sa meilleure amie en primaire, devenue "ennemie" au collège...

    L'ombre d'Isabel ressurgit dans les rêves de Sabine. Son subconscient essaie de lui dire quelque chose. Des images la hantent : les lieux du crime, le meurtrier... Pour se libérer de son angoisse, elle décide de retourner au Helder et de mener sa propre enquête. Elle récupère les dossiers de disparition du journal local, rend visite à l'ancien concierge du collège, se rend au commissariat...

    Une à une, les pièces du puzzle se mettent en place. Les différents protagonistes du Helder vont jusqu'à devenir, tour à tour, des suspects potentiels. Certains ont le profil type, pourrait-on être tenté de dire mais finalement, l'assassin n'est tout simplement pas celui que l'on croit... Une histoire rondement menée, une intrigue prenante et un final étonnant.